Kilian Martin: A Skate Regeneration

skateboarding is not a crime
Le skate: si vous n’en avez jamais fait, ça reste une sport de benêt avec des pompes trouées, ceinture sur le coté et pantalons taille 58 au bas mot…bon OK, aujourd’hui, ça skate en combo slim/Convers retour dans le futur années 70. A se demander comment ça tape des flips sur des gaps. Ha, les jeunes…Sauf que parfois le retour au source, ça a du bon, du très bon même, et ce n’est pas Rodney Mullen qui dira l’inverse.

Skateboard: Way of life

Dans la vie, il y a les skateurs et vieux skateur. En face, on a ceux qui connaissent Tony Hawk, ou tout du moins, ceux qui en on entendu parlé. Il faut dire que le monsieur, qui est un Grand dans le domaine, a rentré dans sa longue carrière un 900° dans une courbe. N’essayez pas, humainement ce n’est pas possible, vous risquez au mieux un tour de coup et 2 semaines d’arrêt maladie.

Mais revenons bien avant, ou le skateboard, c’était plutôt ça:


C’est le temps du surf, du soleil, des chemises à fleurs et des chaussures aux couleurs qui piquent: nous sommes loin des Xgames, de Red Bull.
Le skate, c’est le surf sur terre après une journée dans les vagues, la continuité du sport. Pour les adeptes de la discipline les plus éloignés des océans, c’est l’époque ou les pools (les piscines, de préférences vidées de leur eau) servent de rampe pour la pratique de ce sport en pleine expansion. Il n’est pas encore question de Ollie et de 3-6 flip mais de réellement surfer sur le bitume et les routes.

Ces quelques photos de Hugh Holland sont un arrêt sur image de ce sport, à cette période:

Rodney Mullen: le magicien

Puis vint Rodney Mullen. Un OVNI à cette époque, capable de faire décoller son skate sur une surface plane: un ollie. Ce simple mouvement, aujourd’hui figure de base de tout skateur, a permis de mener le skate dans le street moderne. Fini le surf, fini de subir la surface: le skateur prend possession de son environnement: il saute, grind, grab…Le skate prend un nouveau tournant.
Rodney Mullen, c’est aussi le roi du flat, avec des figures qui ne se font plus: par méconnaissance, mais aussi par mode. Le skate de Rodney Mullen est reconnaissable en quelques secondes:

Encore de nos jour, son skate étonne. Peu commun, difficile et exigeant, il mélange presque danse et numéro d’équilibriste. Réussir à rentrer l’un de ses tricks demande beaucoup de travail et d’entraînement. Absence de brutalité, légèreté et fluidité, nous sommes loins des gros tricks et gaps à l’américaine avec un style presque intimiste:

Kilian Martin: le nouveau cycle

C’est dans le passé que l’on retrouve ses origines et c’est là qu’intervient Kilian Martin, un espagnol vivant à Madrid.
Loin de tous clichés sur le skateur, et des destructions urbaines, il redonne ses lettres de noblesse au style de Rodney Mullen (si il en est véritablement besoin) ou plutôt à son école.
Kilian Martin le skateboard érigé au statut d’œuvre d’art: création, expression et composition.


Directed, Filmed and Edited by Brett Novak
Filmed in Barcelona, Spain (2:02-2:05 in Lloret De Mar, Spain) between October 10-23, 2010 on the Panasonic HVX-200.
Edited on Adobe Premiere Pro CS5

Author: Evilspoon

Share This Post On

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Featuring Recent Posts WordPress Widget development by YD